Site réalisé sur
une plate-forme Word et Web


WORDPRESS - Guide d'installation de WORDPRESS dans un hébergement PERSO chez OVH

@logo_WordEtWeb_mini

 

CMS  -  WordPress    -  Guide d’installation chez OVH

 

 

Création  du       13 mars          2017

Mise à jour du    19 juin            2022

 

Voici une méthode d’installation propre, par soi-même, de WordPress chez OVH dans un hébergement mutualisé.

 

J’ai conscience que la lecture attentive de ce guide sera longue et peut-être fastidieuse.

 

Ce guide décrit le cheminement, étape par étape, pour :

-        Préparer l’environnement et la configuration pour l’installation de n’importe quel CMS,

-        Puis plus particulièrement l’installation du CMS Wordpress.

 

Mais c’est le résultat de toute une série d’assistances que j’ai réalisées sur le forum OVH :

      https://community.ovh.com

 

Avertissements :

 

.   Avant toute modification de fichier sur votre hébergement :

         En transférer une copie sur votre PC

         Et ne jamais l’ouvrir n’y toucher

 

.   La première partie :  paragraphes    A à J    est commune à tous les CMS.

    La deuxième partie : paragraphes    K à P   est spécifique à WordPress.

 

 

Dans la suite de ce guide, pour faciliter la compréhension, je vais utiliser comme exemple de nom de domaine : « Example.com »

 

 

 

Pour votre cas, partout dans mon guide :

 

Vous remplacerez « Example.com » par votre propre nom de domaine.

 

 

Nota :

 

Le nom de domaine Example.com a été pris selon la norme RFC-2606

https://www.techrepublic.com/blog/it-security/use-rfc-2606-example-domains-for-example-emails/

 

Pour les installations des CMS Prestashop et Joomla, les principes restent les mêmes.

Les fichiers de configuration contenant les identifiants de configuration sont :

o   Joomla :           /www/configuration.php                 Paragraphe N3

o   Prestashop :     /www/config/parameters.php          Paragraphe N4

 

 

 

 

De façon générale ouvrir/modifier les fichiers TEXTE de configuration

 

 avec exclusivement l’application       BLOCNOTE.

 

 

 

 

Sommaire  -  Table des matières :

 

       Mise à jour du 8 août 2021

 

On va réaliser dans l'ordre la mise en place :

 

    A – Qu’est-ce que l’hébergement et la base de données ?

A1 – Qu’est-ce qu’un hébergement ? :

A2 – Qu’est-ce qu’une base de données ?

A3 – Affichage d’une page d’un site internet via un navigateur

    B - Relation Domaine  >  Zone DNS  >  Hébergement  >  Dossier du site

    C - Installation WordPress  -  Remarques préalables

    D - Installation WordPress  -  Principe de travail

    E - Installation du  logiciel FTP FILEZILLA

E1 - Téléchargement et installation de FILEZILLA :

E2 - Via le Manager OVH, activer le SFTP et récupérer l’adresse et le login FTP

E3 - Configurer une connexion dans FILEZILLA

    F - Installation du fichier /.ovhconfig

    G - Zone DNS pour le domaine Example.com,

G1 - Via le Manager OVH, récupérer l’adresse IP de votre hébergement

G2 - Via le Manager OVH, Ajouter les adresses IP CIBLE

G3 - Via le Manager OVH,  activer DNSSEC

G4 -  Réglage SPF pour la messagerie  -  "v=spf1 include:mx.ovh.com ~all"

    H - Multidomaine pour le domaine Example.com,

H1 - Mise en place du Multisite pour le domaine Example.com :

H2 – Sous-domaine xxx.cluster010.ovh.net

    I - Activation du SSL pour l’accès à https://Example.com et à https://www.Example.com

I1 - Via le Manager OVH, activer le SSL sur les domaines  -  étape 1

I2 - Via le Manager OVH, activer le SSL sur les domaines  -  étape 2

I3 – Contrôle du SSL :      Avec le script   bonjour.php

    J - Création de la base de données.

J1 - Via le Manager OVH, créer la Base de Données

J2 - Via le Manager OVH, Récupérer le mot de passe la Base de Données

J3 - Via le Manager OVH et phpmyadmin, contrôle de la Base de Données

    K - Téléchargement de WordPress.sur votre PC puis transfert sur votre hébergement.

K1 – Depuis le site   wordpress.org   télécharger Wordpress sur votre PC

K2 – Transférer Wordpress de votre PC vers votre hébergement

    L - L’installation/configuration de WordPress.

    M - Pour finir : la modification du fichier /www/.htaccess pour la redirection de http vers https.

    N - Contenu du fichier  /www/wp-config.php  -  Identifiants de la base de données 

N1  -  MAIL reçu de OVH pour le changement de l’adresse du serveur (HOST) de la base

N2  -  WORDPRESS  -  Contenu du fichier /www/wp-config.php  -  Base de données

N3  -  JOOMLA  -  Contenu du fichier /www/configuration.php  -  Base de données

N4  -  PRESTASHOP  -  Contenu du fichier /www/config/parameters.php  -  Base de données

    O - Base de données   -  Sauvegardes  - Export/Import  -  Nettoyage de la base de données

O1  -  Export Sauvegarde de la Base de Données via PhpmyAdmin

O3  -  Réduire une Base de Données via les outils Import / Restauration de OVH

O3  -  Réduire une Base de Données via les outils Sauvegarde / Restauration de OVH

O4  -  Réduire/Nettoyer une Base de Données pleine avec le plugin WP-Sweep

O5 -  Réduire/Nettoyer une Base de Données pleine avec « Phpmyadmin » de OVH

O6  -  Compresser  une Base de Données pleine avec « Phpmyadmin » de OVH

O7  -  Récupérer chez OVH une base de données supprimée

    P - Erreurs diverses

P1  -  Erreur 500  - Fichier .htaccess cassé

    Q - WordPress  -  Redirections vers www ou sans www

Q1 - Redirection systématique de : « Example.com » vers « www.Example.com »

Q2 - Redirection systématique de : « www.Example.com » vers « Example.com »

    R - Redirection vers un autre domaine Example2.com

R1 – Redirection « visible » via un fichier index.php

R2 – Redirection via un fichier .htaccess

    S - Corriger l'adresse apparente du site dans Admin de Wordpress - Permaliens

S1 - Modification via l'outil d'administration de WordPress  wp-admin

S2 - Modification via la Base de Données

S3 - Modification des Permaliens

S4 – Pour terminer, dans tous les cas contrôler

    T - Restauration OVH de votre site à une date antérieure

T1    Restauration de votre hébergement

T2    Restauration de votre base de données

    U - Sauvegarde complète de votre site sur votre PC

U1 – Sauvegarde de votre hébergement

U2 – Sauvegarde de votre base de données

    V - Duplication, transfert de WordPress vers un autre hébergement

V1  -  Etape 1  -  Export intégré

V2  -  Etape 2  -  Import intégré

V3  -  Etape 3  -  Contrôle du site  -  Si c’est bon, alors le transfert est terminé

V4  -  Etape 4  -  Mises à jour supplémentaires dues généralement au Plugins

    W - PLUGINS en erreur, dossier PLUGINS

 

 

A – Qu’est-ce que l’hébergement et la base de données ?

 

       Mise à jour du 20 juin 2021

 

Pour ceux qui souhaitent comprendre le principe de construction d’un site Internet, ce paragraphe est fait pour vous.

 

    Pour les autres, passez immédiatement au paragraphe suivant. 

    B - Relation Domaine  >  Zone DNS  >  Hébergement  >  Dossier du site

 

Un site Internet est généralement constitué de deux composants :

-        Un hébergement,

-        Une base de données.

 

A1 – Qu’est-ce qu’un hébergement ?

 

L'hébergement d’un site Interne est un espace de stockage sur des serveurs sécurisés.
C’est espace est accessible depuis un navigateur Internet, ainsi qu’à des outils de gestion à distance (ex.
FILEZILLA).

 

WordPress va stocker dans cet espace de stockage tous les fichiers nécessaires au fonctionnement de votre site (ex. scripts PHP), ainsi que les images, vidéos, etc.

 

A2 – Qu’est-ce qu’une base de données ?

 

Une base de données est un ensemble de fichiers qui permet de stocker de façon sécurisée un grand nombre d’informations de façon structurée et de pouvoir y rechercher des informations rapidement via une commande que l’on appelle une requête.

 

Il y a plusieurs modèles d’organisations de base de données.

-        ORACLE est très utilisé dans le monde professionnel,

-        MYSQL   est utilisé dans de grands nombres de sites Internet, dont ceux construits via l’outil WordPress.

 

WordPress va stocker toutes les informations concernant la construction d’une page, d’un article dans cette base de données MYSQL.

 

A3 – Affichage d’une page d’un site internet via un navigateur :

 

Sur le serveur supportant votre hébergement est installé un système qui va faire tourner votre site.
Pour votre site ce sera du
PHP.

 

Lorsque vous entrez l’adresse d’un site ou d’une page de ce site, les opérations se déroulent de la manière suivante.

-        Exécution d’un script PHP qui va interroger la base de données via une requête.

-        Avec les résultats de cette requête, construction d’une page au format HTM.

-        Envoi du contenu de cette page HTM à votre navigateur qui l’affichera.

 

 

 

B – Relation Domaine  >  Zone DNS  >  Hébergement  >  Dossier du site :

 

       Mise à jour du 21 mars 2021

 

 

Pour mieux vous expliquer, je vais vous montrer le cas de mon site wordetweb.com

 

Comme tout système Informatique accessible par Internet, le serveur sur lequel se trouve mon site a une adresse IP.

 

     

 

Le rôle de la Zone DNS est de rediriger le nom de votre domaine Example.com vers l’adresse IP de du serveur supportant votre hébergement.

 

     

     

 

Ensuite la configuration Multisite de votre hébergement prendra le relai pour aiguiller de façon précise le dossier /www où le site wordetweb.com est installé.

 

     

     

     

 

Maintenant https://wordetweb.com arrive dans le dossier /www où le site wordetweb.com est installé.

 

 

 

C - Installation WordPress  -  Remarques préalables :

 

       Mise à jour du 21 mars 2021

 

Installer, configurer un site Internet demande un minimum de rigueur et d’organisation.

 

Dans le cas contraire, vous risquez de perdre beaucoup de temps immédiatement ou plus tard par manque d’avoir gardé les informations suivantes : login, mots de passe, identifiants, etc.

 

Les sites Internet sont généralement installés sur des plateformes LINUX

-        A la différence d’un environnement Windows, sur des plateformes LINUX, les noms des dossiers, des fichiers, et donc des adresses de page Internet :

-        Sont sensibles aux caractères Majuscules/Minuscules qui ont un code différent,

-        Gèrent différemment, de Windows, les codages des espaces, les caractères accentués (à, é, è, ê, ù, etc.)

 

 

D - Installation WordPress  -  Principe de travail :

 

       Mise à jour du 31 mars 2021

 

Je vous propose l’organisation suivante, qui certes vous fera perdre un peu de temps au départ, mais vous fera gagner plus tard  beaucoup de temps :

 

   D1  -  Créer un dossier. Par exemple : « C:\SITES », « D:\SITES » ou « E:\SITES »

   D2  -  Créer le sous dossier « \SITES\Example »

   D3  -  Créer le fichier au format TEXTE avec BLOCNOTE « Example\infos_Example.txt »

 

Pourquoi un fichier au format TEXTE ?

 

Tout simplement :

-        Parce que ce fichier TEXTE ne contient pas de gras, souligné, italique, couleur tels qu’utilisés dans Word et peuvent ajouter des cochonneries lors d’un coller chez OVH,

-        Parce que ce fichier va vous servir de référence,

-        Que vous allez y mettre toutes les informations concernant votre site,

-        Qu’à partir de ce fichier, vous allez sélectionner et copier une information et la coller chez OVH quand vous en aurez besoin.

 

Téléchargement du fichier exemple infos_Example.txt :   Fichier TEXTE   -   infos_Example.txt

 

Quelques règles d’OR, dans les noms de dossiers et de fichiers :

-        Remplacer systématiquement les « espaces » par des soulignés « _ »,

-        Remplacer les caractères accentués éîù, etc. par des caractères non accentués eiu, etc.

-        N’utiliser que les caractères alphanumériques, plus le souligné « _ » et le tiret « - »

 

 

 

E - WordPress   -   Mise en place du logiciel FILEZILLA :

 

       Mise à jour du 3 mai 2021

 

Le logiciel FILEZILA est une application qui permet de transférer, très simplement, dossiers et fichiers entre un PC et le serveur contenant votre hébergement.

Et évidement du serveur vers votre PC.

Cela fait plus de 10 ans que j’utilise FILEZILLA.

 

La mise en service du logiciel FILEZILA n’est pas une obligation. Il y a d’autres applications FTP.

Vous pouvez utiliser FTP Explorer (net2ftp) de OVH

     

     

 

Mais si net2ftp s’avère plus simple à utiliser pour « modifier » un seul fichier, il sera moins pratique à l’usage que FILEZILLA.

 

E1 - Téléchargement et installation de FILEZILLA :

 

      Téléchargement de FILEZILLA

 

E2 - Via le Manager OVH, activer le SFTP et récupérer l’adresse et le login FTP :

 

   Manager OVH > Web Cloud > Hébergement > Example.com > FTP-SSH

 

         

 

   Cas pour le cluster 010.

   Pour les clusters plus récents, le mot de passe sera accessible à droite par :     

 

 

Opérations :

 

       Activer le SFTP

     

 

      Copier l’adresse du serveur FTP (jaune) et le coller dans le fichier Example\infos_Example.txt 

 

     

 

            Copier le login FTP et le coller dans le fichier Example\infos_Example.txt 

 

 

E3 - Configurer une connexion dans FILEZILLA :

 

      FILEZILLA  >  Menu Fichier >  Gestionnaire de Sites  >  Nouveau site  >  OVH_Example :

 

                  

 

 

      Hôte :                Adresse du serveur FTP

      Protocole :         SFTP

      Identifiant :         Login

 

 

     

 

 

Cliquer sur OK.  La configuration est installée.

 

A la première connexion accepter la « Clé de l’Hôte inconnue ».

 

Maintenant à chaque lancement de FILEZILLA :

 

     

 

 

et vous êtes connecté à votre hébergement OVH.

 

Vous avez 2 fenêtres :

-        A gauche votre PC

-        A droite votre hébergement OVH.

 

Il vous sera alors facile de faire glisser un fichier ou un dossier sélectionné d’un côté ou de l’autre pour le transférer. :

 

 

 

F - WordPress   -  Mise en place du fichier /.ovhconfig :

 

       Mise à jour du 5 mai 2021

 

Le fichier .ovhconfig sert à préciser avec quel environnement vous souhaitez que votre site fonctionne chez OVH

 

En SFTP avec FILEZILLA, vous avez « /home/identifiant/www »

Ce sera :                         « /home/identifiant/.ovhconfig »

 

     

 

Le fichier .ovhconfig est au même niveau que www.

 

Le réglage le plus important est la version de PHP, actuellement 7.4

 

Téléchargement du fichier ovhconfig_7.4.txt :  Fichier TEXTE   -   ovhconfig_7.4.txt

 

Via FILEZILLA :

-        S’il y a déjà un fichier   /home/identifiant/.ovhconfig       le renommer en :   /.ovhconfig_origine     

-        Transférer ce fichier : ovhconfig_7.4.txt    dans « /home/identifiant/ » de votre hébergement.

       Puis renommer : /home/identifiant/.ovhconfig_7.4.txt  

                         en    /home/identifiant/.ovhconfig      (avec un point devant le o)

 

 

 

G - WordPress  -  Mise en place de la Zone DNS pour le domaine Example.com :

 

       Mise à jour du 21 mars 2021

 

Nota : Les images correspondent à mon site wordetweb.com

G1 - Via le Manager OVH, récupérer l’adresse IP de votre hébergement :

 

Manager OVH  >  Web Cloud  >  Hébergement  >  Onglet : Informations générales

 

     

 

G2 - Via le Manager OVH, Ajouter les adresses IP CIBLE :

 

Manager OVH  >  Web Cloud  >  Domaine  >  VotreDomaine  >  Zone DNS

 

   Ajouter une entrée  >  Sélectionner le champ « A »

 

            

 

   Entrer l’adresse IP relevée précédemment :

 

     

     

 

 

Vous devez obtenir ce genre ci  :

 

     

     

 

Il se peut qu’un CNAME préalablement configuré bloque l’enregistrement le sous-domaine www.

 

 

     

 

Dans ce cas-là, supprimer ce CNAME gênant.

 

 

 

Résultats :

 

http://Example.com doit donner le message suivant :

-        Site en travaux

-        Site en construction

-        Index of (dans le cas d’une réinstallation)

C’est bon vous avez bien travaillé.

Passer au prochain paragraphe : « Mise en place Multisite pour le domaine Example.com »

 

 

Message Félicitations :

 

Si http://Example.com donne ce message de félicitations, cela signifie que l’une des 2 opérations A ou B a été mal réalisée.

Veuillez contrôler le paragraphe

      « G - WordPress  -  Mise en place de la Zone DNS pour le domaine Example.com : »

 

     

 

 

G3 - Via le Manager OVH,  activer DNSSEC :

 

Plus tard, si cela n’a pas déjà été fait, vous pouvez activer cette option

« Délégation Sécurisée – DNSSEC » :

            La prise en compte de cette modification nécessite 24h.

            Vous pourrez la faire une fois votre site installé.

 

 

Manager OVH  >  Web Cloud  >  Domaine  >  VotreDomaine  >  Informations générales

 

      

 

Au bout de 24 h, le DNSSEC sera activé :

 

                   

 

G4 -  Réglage SPF pour la messagerie  -  "v=spf1 include:mx.ovh.com ~all" :

 

Profitez de ce que vous faites des réglages pour les domaine pour ajouter, s’il est absent, le réglage du SPF pour la messagerie.

 

Extrait de : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sender_Policy_Framework

 

Description

 

Le protocole Simple Mail Transfer Protocol (SMTP) utilisé pour le transfert du courrier électronique sur Internet ne prévoit pas de mécanisme de vérification de l'expéditeur, c'est-à-dire qu'il est facile d'envoyer un courrier avec une adresse d'expéditeur factice, voire usurpée. SPF vise à réduire les possibilités d'usurpation en publiant, dans le DNS, un enregistrement (de type TXT)3 indiquant quelles adresses IP sont autorisées ou interdites à envoyer du courrier pour le domaine considéré.

 

L'identité testée par SPF est celle indiquée par la commande MAIL FROM dans la session SMTP. C'est donc une information qui appartient à l'enveloppe du courrier, pas à ses en-têtes. (Dans certaines conditions, SPF peut aussi utiliser le nom de la machine expéditrice, tel que spécifié dans la commande HELO.)

 

 

Manager OVH  >  Web Cloud  >  Domaine  >  VotreDomaine  >  Zone DNS

 

   Ajouter une entrée  >  Sélectionner le champ «TXT »

 

            

 

 

   Entrer :  "v=spf1 include:mx.ovh.com ~all"

 

     

           

 

 

Vous devez obtenir ce genre ci :

 

     

     

 

 

 

H - WordPress  -  Mise en place du Multisite pour le domaine Example.com :

 

       Mise à jour du 4 avril 2021

 

H1 - Mise en place du Multisite pour le domaine Example.com :

 

Nota : Les images correspondent à mon site wordetweb.com

 

Je vous propose l’organisation suivante, qui vous fera perdre un peu de temps au départ, mais vous en fera gagner beaucoup plus tard :

 

Manager OVH  >  Web Cloud  >  Hébergement  >  VotreDomaine  >  Multisite

 

   Ajouter domaine Example.com et son sous-domaine www.Example.com

 

   Ajouter un domaine  >  Puis VotreDomaine

 

        

 

   Nota :

Les copies d’écrans ci-dessous sont différentes de celles que vous pouvez avoir pour un 1er site.
Car elles ont été prises sur mon hébergement qui existe déjà.

Mais le principe reste le même.

 

        

 

 

        

 

   Cocher l’option SSL :

 

           

 

 

 

 

 

Vous devez obtenir ce genre ci, mais pour Example.com :

 

     

     

     

 

Maintenant http://Example.com doit pointer vers votre hébergement et vous devez voir le dossier /www sur votre hébergement.

 

Nota :

 

Après chaque ajout de domaine dans le multisite, il faudra :

o   Demander l’activation du SSL (à droite de la ligne),

o   Regénérer le SSL (onglet informations générales)

 

 

Message Site en construction :

 

Si http://Example.com donne ce message de Site en construction :

     

     

 

La correction est très simple :

Via FILEZILLA, renommer /www/index.html  en /www/index_ovh.html 

 

 

Allez encore un petit réglage avant de vous lancer enfin dans l’installation de WordPress.

 

 

H2 – Sous-domaine xxx.cluster010.ovh.net

 

Les adresses de sous-domaines de style « xxx.cluster010.ovh.net » sont à laisser et à ignorer !

 

Ces sous domaines appartiennent à OVH et permettent d’accéder à votre espace d’hébergement, souvent avec un affichage dégradé.

 

Exemple pour mon site :

 

     

     

 

 

 

I - Activation du SSL pour l’accès à https://Example.com et à https://www.Example.com

 

       Mise à jour du 21 mars 2021

 

Un site correct se doit d’être accédé via « https:// ».

 

L’activation du SSL doit être réalisée avant l’installation de WordPress afin d’éviter les problèmes d’affichage si cette activation était réalisée après l’installation.

 

J’ai l’habitude de désactiver les option « Logs  séparés  et  Firewall ».

 

Hier encore, j’ai encore constaté un problème après une activation SSL après une installation de WordPress, malgré le réglage « https » dans l’administration de WordPress.

Les Widgets avaient disparu de l’affichage.

 

I1 - Via le Manager OVH, activer le SSL sur les domaines  -  étape 1 :

 

Manager OVH  >  Web Cloud  >  Hébergement  >  VotreDomaine  >  Multisite

 

Vous avez ce genre ci, mais pour VotreDomaine :

 

     

     

     

 

   Attention : Les Logs séparés et Firewall doivent rester désactivés.

 

 

Pour le domaine Example.com, cliquer sur

 

 

 

 

 

 

 

Puis cocher seulement sur 

-        Modifier également le sous domaine

-        SSL

 

 

     

I2 - Via le Manager OVH, activer le SSL sur les domaines  -  étape 2 :

 

 

   Manager OVH  >  Web Cloud  >  Hébergement  >  VotreDomaine  >  Informations générales

 

   Sur les hébergements mutualisés le Certificat SSL : LETSENCRYPT - DV  est gratuit.

 

        

 

 

Cliquer sur

 

 

   Là je ne peux pas vous montrer de copie d’écran, car j’ai le SSL activé depuis longtemps sur mon site.

 

 La seule doc que j’ai trouvé chez OVH donne :

 

     

 

 

Sélectionner LETSENCRYPT

 

Cette opération peut prendre un certain temps chez OVH, parfois une heure.

A la fin vous devez avoir :

 

     

 

 

      I3 – Contrôle du SSL :      Avec le script   bonjour.php

 

Vous allez mettre sur votre hébergement le petit script bonjour.php

 

<?php

   echo " Bonjour.  - Nous sommes le ".date ("Y-m-d H:i:s")."<br>";

?>

 

 

Via FILEZILLA transférer le script bonjour.php dans le dossier « /www » de votre hébergement.

 

https://Example.com/bonjour.php  doit vous donner le cadenas fermé à gauche de l’adresse.

 

     

 

Ne détruisez jamais ce petit script bonjour.php :

-        Il ne perturbera pas votre site WordPress,

-        Il vous permettra de vérifier que https://Example.com  pointe bien sur votre site si vous avez un problème dans WordPress (Problème de plugin, de mise à jour, etc.)

 

 

 

J - WordPress   -   Création de la Base de Données :

 

       Mise à jour du 21 mars 2021

J1 - Via le Manager OVH, créer la Base de Données :

 

Si la Base de Données n'est déjà pas créée, la créer

Manager OVH > Web Cloud > Hébergement > TonDomaine > Base de données

     

 

Récupérer  :

* Le nom du serveur : NonBase.mysql.db

* Le nom de la base : NonBase

* Le mot de passe    : xxxxx

Pour le mot de passe, n'utiliser que des caractères alphabétiques (Maiuscules et minuscules) et les chiffres de 0 à 9

Mettez à jour ces informations dans le fichier : Example\infos_Example.txt

 

J2 - Via le Manager OVH, Récupérer le mot de passe la Base de Données :

 

Récupération du mot de passe de la base de données par "Changement du mot de passe" :

 

Cliquer sur

 

Récupérer  :

* Le nom du serveur : NonBase.mysql.db

* Le nom de la base : NonBase

* Le mot de passe que vous changez en cliquant sur "..."

Mettez à jour ces informations dans le fichier : Example\infos_Example.txt

 

 

J3 - Via le Manager OVH et phpmyadmin, contrôle de la Base de Données :

 

Pour éviter d’avoir le message d’erreur suivant « Error establishing database » lors de l’installation de WordPress, il est nécessaire de contrôler les identifiants de la base données.

 

Manager OVH > Web Cloud > Hébergement > TonDomaine > Base de données

     

 

 

 

Cliquer sur

 

 

A partir des informations dans le fichier : Example\infos_Example.txt faire des « copier /coller »   pour entrer les identifiants de connexion suivants :

 

·       Adresse du serveur de la base de données,

·       Nom de la base de données,

·       Mot de passe de la base de données,

 

     

 

Si les identifiant sont corrects vous devez avoir la page d’administration de votre base de données.

 

Dans le cas contraire contrôler les informations dans le fichier : Example\infos_Example.txt en reprenant depuis le début du paragraphe « J - WordPress   -   Création de la Base de Données ».

 

     

 

 

 

K - WordPress   -   Téléchargement de WordPress et  transfert sur votre hébergement :

 

       Mise à jour du 21 mars 2021

 

K1 – Depuis le site   wordpress.org   télécharger Wordpress sur votre PC :

 

         Téléchargement de WordPress

 

Un double-clic sur le fichier wordpress-5.7-fr_FR.zip vous permet de voir le dossier wordpress

Copier ce dossier wordpress dans le dossier   SITES\Example\

Renommer le dossier    SITES\Example\wordpress   en   dossier   SITES\Example\www

 

K2 – Transférer Wordpress de votre PC vers votre hébergement :

 

 

 

Avec FILEZILLA, transférer :

 

Tout le contenu de     SITES\Example\www      dans     /www

 

 

 

   Pour rappel, avec FILEZILLA :

·       Utiliser le mode SFTP (décrit plus haut)

·       Dans le cas d’erreur de transfert, relancer le transfert en erreur dans :

 

 

 

 

L - WordPress   -   installation/configuration de WordPress :

 

       Mise à jour du 21 mars 2021

 

Au préalable assurez-vous d’avoir :

-        LETSENCRYPT - DV   activé

-        Les SSL activés pour Example.com et à www.Example.com

 

     

     

 

 

Si cela n’a pas déjà été fait, via FILEZILLA, renommer /www/index.html  en /www/index_ovh.html

 

 

C’est bon ! alors allons y.

 

 

Il est impératif d’installer WordPress à partir de l’adresse SSL :  https

 

Via votre navigateur accéder à    https://Example.com

 

 

Entrer vos identifiants de la base de données.

 

Pour le préfixe des tables mettre : wp_Example_

 

     

 

Identifiants de la base de données corrects. Lancer l’installation :

 

     

 

Début de l’installation :

 

     

 

C’est fini.

 

     

 

WordPress est maintenant installé.

 

Il ne reste plus qu’à configurer votre site.

 

 

 

     

 

 

M - WordPress  -  Pour finir redirection de http vers https

 

       Mise à jour du 30 mars 2021

 

Il reste une dernière opération :  rediriger automatiquement  http vers https

 

En effet, lors d’une entrée du seul nom de domaine dans la barre URL, certains navigateurs ont l’habitude d’insérer devant seulement http://.

Le visiteur se trouvera alors sur une page non sécurisée. D’où l’intérêt de mettre une redirection automatique http à https.

 

Ce type de redirection n’est pas spécifique à Wordpress.

Elle est valable quel que soit l’outil (WordPress, Joomla, Prestashop, etc.) utilisé pour réaliser votre site.

 

Il en est de même pour les outils tels que Google qui peuvent avoir conservé les anciennes adresses de pages de site.

 

Cette opération peut être réalisée très simplement dans le fichier .htaccess.

 

Pour cela il faut rajouter au tout début du fichier .htaccess :

RewriteEngine on

RewriteCond %{SERVER_PORT} 80

RewriteRule .* https://%{HTTP_HOST}%{REQUEST_URI} [R=301,L,NE,QSA]

 

 

 

Téléchargement du fichier htaccess_ssl.txt :  Fichier TEXTE   -   htaccess_ssl.txt

 

Via FILEZILLA transférer ce fichier dans le dossier « /www » de votre hébergement.

Renommer :    /www/.htaccess                en    /www/.htaccess_origine     

Renommer :    /www/htaccess_ssl.txt    en    /www/.htaccess              (avec un point devant le h)

 

N - WordPress  -  Contenu du fichier  /www/wp-config.php  - base de données :

 

       Mise à jour du 19 septembre 2021

 

N1  -  MAIL reçu de OVH pour le changement de l’adresse du serveur (HOST) de la base :

 

Certains d’entre vous ont reçu un MAIL de OVH leur indiquant que l’adresse du serveur Mysql de leur base de données avait changée.

 

Pour ceux qui auraient perdu ce « MAIL », pas de souci. L’adresse du serveur est très facile à trouver.

      Manager OVH > Web Cloud > Hébergement > TonDomaine > Base de données

     

Il vous suffit de copier cette « Adresse du serveur » dans votre fichier wp-config.php comme indiqué ci-après.

 

Nota :

Pour ce qui n’utiliseraient pas le CMS WordPress, mais un autre CMS, ou un site réalisé « maison », le principe reste le même : c'est le script xxx.php qui contient les identifiants de connexion qu'il faut modifier.

 

N2  -  WORDPRESS  -  Contenu du fichier /www/wp-config.php  -  Base de données

 

Les identifiants d’une Base de Données en hébergement mutualisé OVH sont de la forme :

-        Nom de la base :              NomBase

-        Nom de l’utilisateur :         NomBase

-        Adresse du serveur :        NomBase.mysql.db

 

Le fichier wp-config.php contient principalement les identifiants de la base de données utilisés pour faire fonctionner votre site.

 

Lors changement d’un des identifiants de cette base de données, la modification sera à reporter dans le fichier wp-config.php :

 

//  MySQL settings - You can get this info from your web host  //

/ The name of the database for WordPress */

define('DB_NAME', '<NomBase>');

 

/ MySQL database username */

define('DB_USER', '<NomBase>');

 

/ MySQL database password */

define('DB_PASSWORD', 'xxxxxx');

 

/ MySQL hostname */

define('DB_HOST', '<NomBase>.mysql.db');

 

/ Database Charset to use in creating database tables. */

define('DB_CHARSET', 'utf8mb4');

 

/ The Database Collate type. Don't change this if in doubt. */

define('DB_COLLATE', '');

 

 

Mode opératoire pour les modifications du fichier /www/wp-config.php :

-        Via FILEZILLA transférer ce fichier de OVH vers votre PC.

-        Faire une copie de sécurité sur votre PC de wp-config.php  vers wp-config_origine.php 

-        Ouvrir wp-config.php avec BLOCNOTE et faire les modifications.

-        Via FILEZILLA transférer ce fichier de votre PC dans le dossier « /www » chez OVH.

 

N3  -  JOOMLA  -  Contenu du fichier /www/configuration.php  -  Base de données

 

Les identifiants d’une Base de Données en hébergement mutualisé OVH sont de la forme :

-        Nom de la base :              NomBase

-        Nom de l’utilisateur :         NomBase

-        Adresse du serveur :        NomBase.mysql.db

 

Le fichier configuration.php contient principalement les identifiants de la base de données utilisés pour faire fonctionner votre site.

 

Lors changement d’un des identifiants de cette base de données, la modification sera à reporter dans le fichier configuration.php :

 

   public $host = '<NomBase>.mysql.db';

   public $user = '<NomBase>';

   public $password = 'xxxxxx';

   public $db = '<NomBase>';

   public $dbprefix = 'Joomla_';

 

 

Mode opératoire pour les modifications du fichier /www/configuration.php :

-        Via FILEZILLA transférer ce fichier de OVH vers votre PC.

-        Faire une copie de sécurité sur votre PC de wp-config.php  vers wp-config_origine.php 

-        Ouvrir configuration.php avec BLOCNOTE et faire les modifications.

-        Via FILEZILLA transférer ce fichier de votre PC dans le dossier « /www » chez OVH.

 

 

N4  -  PRESTASHOP  -  Contenu du fichier /www/config/parameters.php  -  Base de données

 

Les identifiants d’une Base de Données en hébergement mutualisé OVH sont de la forme :

-        Nom de la base :              NomBase

-        Nom de l’utilisateur :         NomBase

-        Adresse du serveur :        NomBase.mysql.db

 

Le fichier config/parameters.php contient principalement les identifiants de la base de données utilisés pour faire fonctionner votre site.

 

Lors changement d’un des identifiants de cette base de données, la modification sera à reporter dans le fichier config/parameters.php :

 

    'database_host' => '<NomBase>.mysql.db',

    'database_port' => '',

    'database_name' => '<NomBase>',

    'database_user' => '<NomBase>',

    'database_password' => 'xxxxxx,

    'database_prefix' => 'ps_',

 

 

Mode opératoire pour les modifications du fichier /www/config/parameters.php :

-        Via FILEZILLA transférer ce fichier de OVH vers votre PC.

-        Faire une copie de sécurité sur votre PC de wp-config.php  vers wp-config_origine.php 

-        Ouvrir config/parameters.php avec BLOCNOTE et faire les modifications.

-        Via FILEZILLA transférer ce fichier de votre PC dans le dossier « /www » chez OVH.

 

 

O - WordPress  -  Base de Données  -  Sauvegardes  - Export / Import  -  Nettoyage de la base de données  :

 

       Mise à jour du 27 mars 2021

 

O1  -  Export / Sauvegarde de la Base de Données via PhpmyAdmin

 

Manager OVH  >  Web Cloud  >  Hébergement  >  Example.com  > Bases de données

 

     

 

   Cliquer sur les «  » :

 

     

 

Cliquer sur « Accéder à phpmyadmin »

 

     

     

Sélectionner : « Personnalisée, afficher toutes les options possibles »

     

 

Cocher « Ajouter une instruction DROP TABLE / VIEW / PROCEDURE / … »

Cocher : « Ajouter une instruction CREATE TABLE »

Cocher : « Valeur de AUTO_INCREMENT »

       

 

Exécuter :

 

     

 

Sélectionner : « Enregistrer le fichier »

 

     

 

 

Copier le fichier téléchargé « example_mysql_db.sql » dans le dossier : \SITES\Example

Soit : \SITES\Example\example_mysql_db.sql

Par soucis de sécurité, copier de suite ce fichier « .sql » en par exemple :

       \SITES\Example\example_mysql_db_2021-03-27.sql

 

 

Ouvrir ce fichier  xxx.sql  avec exclusivement    BLOCNOTE.

 

 

 

O2  -  Import / Restauration de la Base de Données via PhpmyAdmin

 

Dans tous les cas, il faut ouvrir le fichier export avec l’application BLOCNOTE et ajouter au début (avant le 1er drop) :  

       use `Nom_de_la_Base`;

 

Dans le cas d’importation dans une autre base, il faut ouvrir le fichier export avec l’application BLOCNOTE et remplacer partout :  

       NomBase_1     par :    NomBase_ 2

 

Puis mettre à jour le fichier wp-config.php avec les identifiants de la nouvelle base de données.

 

Manager OVH  >  Web Cloud  >  Hébergement  >  Example.com  > Bases de données

 

     

 

   Cliquer sur les «  » :

 

     

 

Cliquer sur « Accéder à phpmyadmin »

 

     

     

 

Sélectionnez votre fichier « .sql » à restaurer dans le dossier  : \SITES\Example   et ouvrir

       

Exécuter :

 

     

 

Cas de bases de données complexes :

Parfois le site que vous utilisez fonctionne avec une base de données complexe.

L'importation de cette base de données via soit l'import du manager, soit l'import de phpmyadmin part en erreur systématiquement.

 

Dans ce cas il peut y avoir des erreurs lors de l’importation.

   Exemple d’erreur envoyée par MAIL dans le cas d’un import via le manager

 

      [Errno 1] b"ERROR 1267 (HY000) at line 1125783 in file: '/var/lib/mysqlxxx':

      Illegal mix of collations (utf8mb4_general_ci,COERCIBLE) and

      (latin1_swedish_ci,IMPLICIT) for operation '='"

 

La solution à utiliser est celle indiquée dans le guide OVH :
   https://docs.ovh.com/fr/hosting/mutualise-guide-importation-dune-base-de-donnees-mysql/

  

 

Voici un petit script « import_DB.php » à écrire, à déposer dans le dossier /www puis à exécuter :
      
https://Example.com/import_DB.php

 

<?php

echo "Import DB vers OVH depuis un PC <br>\n";

 

// USE nécessaire ( use `Nom_de_la_Base`; ) au début du fichier SQL

 

$FILE = "xxx.sql";            

 

$USER = "Nom_de_la_Base";

$HOST = $USER.".mysql.db";

$PASS = "xxxxx";

 

echo "Début <br>\n";

system("cat ".$FILE." | mysql --host=".$HOST." --user=".$USER." --password=".$PASS." ");

echo "Fin <br>\n";

?>

 

O3  -  Réduire une Base de Données via les outils Sauvegarde / Restauration de OVH

 

Mise à jour du 19 juin  2022

 

Le principe est le suivant :

Lorsque, dans la base de données, un enregistrement est supprimé, en réalité il n’est simplement que vidé et la taille de la table reste inchangée.

 

Imaginons, qu’à force de modifications et/ou de suppressions de pages, d’articles, il y ait 10 % des enregistrements de plusieurs tables qui ont été supprimés.

La taille des tables et par suite la tailles de la base de données resteront inchangées.

 

Lorsqu’une sauvegarde de base de données est réalisée, seuls les enregistrements utilisés (non vidés) sont sauvegardés.
Lors de la restauration de cette sauvegarde, seuls les enregistrements utilisés (non vidés) sont donc restaurés.

Les 10 % des enregistrements de plusieurs tables qui ont été supprimés ne seront donc pas créés et il y aura alors une réduction de la base de données de 5 à 8 %.

 

Cela permettra à la base de données de passer de l’état READONLY à OK.

Vous pourrez ensuite lancer un nettoyage avec le plugin WP-Sweep

 

1  -  Sauvegarde de la Base de Données via l'outils Sauvegarde de OVH

 

Manager OVH > Web Cloud > Hébergement > VotreDomaine > Bases de données

 

     

 

 

2  -  Restauration de la Base de Données via l'outils Restauration de OVH

 

Manager OVH > Web Cloud > Hébergement > VotreDomaine > Bases de données

 

     

 

 

 

 

O4  -  Réduire/Nettoyer une Base de Données pleine avec le plugin WP-Sweep

 

Personnellement, je viens de tester ce plugin que pour pouvoir réaliser ce Guide.

Mais plusieurs personnes sur le Forum OVH, disent l’avoir utilisé avec succès et avoir obtenu une bonne réduction de leur base de données.

 

Je vous indique cette méthode, mais c’est sans aucune garantie de ma part.

 

Au préalable :

 

 

Faire une sauvegarde de la base de données via un export -> Paragraphe O1

 

 

 

Ce que fait le plugin WP-Sweep :

 

Extrait de : WordPress - WP-Sweep

 

Ce plugin nettoie :

 

    Revisions

    Auto drafts

    Deleted comments

    Unapproved comments

    Spammed comments

    Deleted comments

    Orphaned post meta

    Orphaned comment meta

    Orphaned user meta

    Orphaned term meta

    Orphan term relationships

    Unused terms

    Duplicated post meta

    Duplicated comment meta

    Duplicated user meta

    Duplicated term meta

    Transient options

    Optimizes database tables

    oEmbed caches in post meta

 

Ce plugin utilise autant que possible les fonctions de suppression appropriées de WordPress au lieu d'exécuter des requêtes MySQL de suppression directe

 

Les  fonctions sont utilisées :

 

    wp_delete_post_revision()

    wp_delete_post()

    wp_delete_comment()

    delete_post_meta()

    delete_comment_meta()

    delete_user_meta()

    delete_term_meta()

    wp_remove_object_terms()

    wp_delete_term()

    delete_transient()

    delete_site_transient()

 

 

 

 

Installer   et   Activer

Puis Outils  >  Sweep

 

 

                   

 

   Nettoyer :

 

           

 

O5  -  Réduire/Nettoyer une Base de Données pleine avec « Phpmyadmin » de OVH

 

Dans le cas où vous n’auriez même plus accès à l’administration de WordPress pour charger et installer le plugin WP-Sweep, vous pourriez peut-être nettoyer manuellement les tables suivantes :

On peut trouver sur Internet :

     monsitewp.fr   -  Comment nettoyer sa base de données WordPress

     facemweb.com - Les requêtes SQL pour nettoyer sa base de données Wordpress

 

Je vous indique ces méthodes. Je ne les ai pas testées : c’est sans aucune garantie de ma part.

 

Au préalable :

 

 

Faire une sauvegarde de la base de données via un export -> Paragraphe O1

 

 

 

O6  -  Compresser  une Base de Données pleine avec « Phpmyadmin » de OVH

 

La compression d’une base de données peut être réalisée simplement avec Phpmyadmin.

Un peu de théorie :

La suppression d’une ligne de données dans une table, entraîne l’effacement du contenu de cette ligne. Mais l’espace pris par la base reste inchangé.

En effet, en général quel que soit le contenu d’une ligne de données dans d’une table, l’espace pris sur le disque sera toujours égal à la somme du maximum de chacun des champs.

 

La compression, ou l’optimisation, d’une table consiste à supprimer l’espace occupé par toutes les lignes supprimées.

Dans certains sites où il y a un grand nombre de suppressions d’articles, le gain de place réalisé par une compression peut s’avérer important.

 

Dans le cas d’une base de données qui a atteint la taille limite, la compression pourrait permettre :

-        De gagner plusieurs Go,

-        De pouvoir maintenant installer un plugin de nettoyage de base de données.

 

Au préalable :

 

 

Faire une sauvegarde de la base de données via un export -> Paragraphe O1

 

 

 

Manager OVH  >  Web Cloud  >  Hébergement  >  Example.com  > Bases de données

 

     

 

   Cliquer sur les «  » :

 

     

 

Cliquer sur « Accéder à phpmyadmin »

 

Sélectionner votre base de données et afficher toutes les tables.

En bas, en fin de liste, cocher « Tout cocher » :

     

 

Cliquer sur « Avec la sélection »  et sélectionner  « Optimiser la table » :

 

     

 

A la fin, vous obtenez :

 

     

 

Et en dessous la liste de toutes les tables qui ont été optimisées / compressées.

 

Pour finir, via le manager OVH, sélectionner « Recalculer le quota » :

 

     

 

 

O7  -  Récupérer chez OVH une base de données supprimée

 

       Mise à jour du 20 mai 2021

 

Informations recueillies sur le forum OVH :

      Forum OVH  -  Récupération BDD supprimée depuis l’api OVHe-depuis-lapi-ovh/26423/5

 

Je n’ai pas eu l’occasion de tester cette procédure. Mais je pense que cela vaut le coup d’essayer.

 

1) Allez vérifier qu'une sauvegarde de votre base est toujours disponible ici:

      https://api.ovh.com/console/#/hosting/web/%7BserviceName%7D/dump#GET

(Pensez préalablement à connecter votre compte à la page)

Ensuite entrez le nom de domaine dans les champs requis ainsi que le nom de votre base de données et cochez "orphan"

Une liste apparait ensuite correspondant à des dates de sauvegardes, sélectionnez le numéro de la liste souhaitez et conservez-le.

 

2) Allez maintenant ici:

      https://api.ovh.com/console/#/hosting/web/%7BserviceName%7D/dump/%7Bid%7D#GET

Entrez une nouvelle fois votre nom de domaine concerné ainsi que le dump_id (numéro de la liste).

L'api retourne normalement un objet contenant une URL, tentez de l'ouvrir, elle va retourner directement un fichier téléchargeable contenu dans une archive/zippé, il ne vous reste qu'a décompresser le fichier contenu et le renommer avec une extension .sql

 

3) Il ne vous reste plus qu'a aller dans votre section base de donnée de votre onglet "hébergement web" sur OVH et recréer la base de donnée avec l'ancien nom et mot de passe que vous aviez mis en place et d'importer au sein de cette dernière le sql que vous avez !

 

Cela a fonctionné pour @SophieC17, j'espère que cela pourra aussi vous être utile :)

 

 

P - WordPress  -  Erreurs diverses

 

       Mise à jour du 22 mars 2021

P1  -  Erreur 500  - Fichier .htaccess cassé

 

L’erreur 500 peut avoir plein de causes.

Par exemple, le fichier /www/.htaccess peut avoir été abimé par une mauvaise manipulation.
Remettre un fichier .htaccess origine pourra peut-être remédier à cette erreur 500

 

      Téléchargement du fichier htaccess_origine.txt:  Fichier TEXTE   -   htaccess_origine.txt

 

Via FILEZILLA transférer ce fichier dans le dossier « /www » de votre hébergement.

Renommer :    /www/.htaccess                       en   /www/.htaccess_bkp

Renommer :    /www/.htaccess_origine.txt    en   /www/.htaccess           (avec un point devant le o)

 

 

Q - WordPress  -  Redirections vers www ou sans www

 

       Mise à jour du 31 mars 2021

 

A mettre au tout début du fichier .htaccess

 

Q1 - Redirection systématique de : « Example.com » vers « www.Example.com »

 

    RewriteEngine On

    RewriteCond %{HTTP_HOST} ^Example.com [NC]

    RewriteRule ^(.*) https://www.Example.com/$1 [L,R=301,QSA]

 

Q2 - Redirection systématique de : « www.Example.com » vers « Example.com »

 

    RewriteEngine On

    RewriteCond %{HTTP_HOST} ^www.Example.com [NC]

    RewriteRule ^(.*) https://Example.com/$1 [L,R=301,QSA]

 

 

R - Redirection vers un autre domaine Example2.com

 

       Mise à jour du 4 mai 2021

R1 – Redirection « visible » via un fichier index.php

 

   Créer le fichier « /www/index.php » contenant :

 

<?PHP

   header("HTTP/1.1 301 Moved Permanently");

   header("Location: https://www.Example2.com");

   exit;

?>

 

R2 – Redirection via un fichier .htaccess

 

   Insérer au tout début du fichier « /www/.htaccess » :

 

# Redirection vers un autre site :

RewriteEngine On

RewriteCond %{HTTP_HOST} ^(?:www.)?Example.com [NC]

RewriteRule ^/?(.*) http://www.Example2.com/$1 [L,R=301]

 

 

 

S - Corriger l'adresse apparente du site dans Admin de Wordpress - Permaliens

 

       Mise à jour du 20 janvier 2022

 

Cas URL affichée : xxx.cluster030.hosting.ovh.net

 

Il y a deux méthodes pour corriger l'adresse du site dans Admin de Wordpress :

 

S1 - Modification via l'outil d'administration de WordPress  wp-admin

 

https://Example.com/wp-admin

 

Réglages  >  Général

 

Corriger les adresses :

  -   Adresse web de WordPress (URL)

  -   Adresse web du site (URL)

 

 

 

 

S2 - Modification via la Base de Données

 

 

Manager OVH > Web Cloud > Hébergement > TonDomaine > Base de données

  

 

 

 

Cliquer sur

 

 

Champ "siteurl" de la table "wp_options"

Champ "home"  de la table "wp_options"

 

Cliquer sur « Editer » et mettre : https://Example.com

 

 

S3 - Modification des Permaliens

 

Réglages  >  Permaliens

 

 

 

S4 – Pour terminer, dans tous les cas contrôler :

 

Il peut rester dans la base de données des restes de cochonneries dues à des installations malheureuses « En un clic » :

 

-        adresses de sous-domaines de style « xxx.cluster010.ovh.net »

 

-         adresses style « http://example.com »

 

Il faut alors repasser par l’ « Administration de WordPress » et forcer les modifications.

Ces opérations corrigeront ces restes de cochonneries dans la base de données.

 

Réglages  >  Réglages >

 

     

 

 

T  -  Restauration OVH de votre site à une date antérieure

 

       Mise à jour du 30 mai 2022

 

La restauration de site à une date antérieure comporte 2 étapes :

-             Restauration de votre hébergement,

-             Restauration de votre base de données

 

 

 

      Attention :

Dans le cas de plusieurs sites utilisant

les mêmes hébergements et base de données,

 

Tous les sites seront restaurés.

 

 

 

T1    Restauration de votre hébergement :

 

Manager OVH > Web Cloud > Hébergement > VotreDomaine > FTP – SSH

 

     

 

T2    Restauration de votre base de données :

 

 

Manager OVH > Web Cloud > Hébergement > VotreDomaine > Bases de données

 

     

 

 

 

U – Sauvegarde complète de votre site sur votre PC

 

       Mise à jour du 8 septembre 2021

 

Bien que l’on ne souhaite que cela n’arrive jamais, une grosse panne peux toujours arriver chez votre hébergeur.

 

Pour preuve, l’énorme incendie de OVH à Strasbourg le 9 mars 2021 dans lequel tout un bâtiment a brûlé et des centaines de serveurs ont cramés.

Nombreux sont ceux qui ont été dans la panade pendant un mois et même plus et parfois ont du tout reconstruire.

 

Votre site peut aussi être piraté à un moment donné et vous ne vous en apercevez qu’un mois après. Bien évidemment OVH n’a plus de sauvegardes à cette date-là. Vous serez content d’en avoir une chez vous.

 

Une règle d’OR en informatique :

 

 

      Avoir toujours une copie sur un autre média.

 

J’ajouterai que si c’est très important : 2 copies sur 2 médias différents.

 

 

 

 

La sécurité est donc d’effectuer de temps en temps des sauvegardes complètes (hébergement et base de données) sur votre PC.

 

La fréquence de ces sauvegardes dépend de l’importance que vous donnez à votre site.

 

U1 – Sauvegarde de votre hébergement :

 

Via FILEZILLA, copiez l’intégralité de votre site qui de trouve dans /www sur votre PC dans le sous dossier « \SITES\Example\www_CCAA-MM-JJ »

 

Avec :

-        CCAA : Siècle Année

-        MM : mois

-        JJ : jour

Exemple : 25 janvier 2021 donnera 2021-01-25

 

 

U2 – Sauvegarde de votre base de données :

 

Voir O1  -  Export / Sauvegarde de la Base de Données via PhpmyAdmin

 

 

V -  Duplication, transfert de WordPress vers un autre hébergement

 

       Mise à jour du 23 mai 2022

 

Différents plugins existent pour dupliquer un Site WordPress d’un hébergement à un autre hébergement. Mais ceux que j’ai essayé (dont Duplicator) n‘ont pas fonctionné chez OVH.

 

J’ai testé avec succès l’outil de duplication intégré de base dans WordPress.

Je l’ai même utilisé pour porter un site installé sur l’hébergement WordPress vers l’hébergement mutualisé OVH.

 

Dernièrement, j’ai fait l’opération avec succès pour une personne que j’ai aidée sur le Forum OVH.

 

L’opération se passe en 3 étapes :

-        Sur le nouvel hébergement, installer manuellement WordPress.

-        Sur l’ancien hébergement, export d’un fichier XML vers votre PC,

-        Sur le nouvel hébergement, lecture du fichier XML de votre PC et recopie des informations de l’ancien site dans l’hébergement et la base de données.

 

 

Préalable :

 

 

       Dans le nouvel hébergement :

 

            Installer manuellement WordPress selon les paragraphes A à M de de guide

            Télécharger et installer les plugins utilisés dans l’ancien hébergement.

 

 

 

 

V1  -  Etape 1  -  Export intégré :

 

 

Dans la Zone DNS du domaine, faire pointer l’enregistrement de type A vers l’adresse IP de votre ancien hébergement.

 

Sur l’ancien hébergement, export d’un fichier XML vers votre PC : 

 

       Admin WordPress  > Outils  >  Exporter :

 

     

 

Sélectionner « Tout le contenu »  dans choisir les données à exporter :

 

     

 

Télécharger le fichier d’exportation :

 

     

 

       Fichier :  xxxxxx.WordPress.2022-03-23.xml

 

 

 

 

V2  -  Etape 2  -  Import intégré :

 

Dans la Zone DNS du domaine, faire pointer l’enregistrement de type A vers l’adresse IP de votre nouvel hébergement.

 

Sur le nouvel hébergement, lecture du fichier XML de votre PC et recopie des informations de l’ancien site sur l’hébergement et la base de données :

 

      Admin WordPress  > Outils  >  Importer :

 

     

 

Sélectionner : Wordpress  >  Installer maintenant :    

 

     

Lancer l’outil d’importation :

 

     

 

 

     

 

N’ayant pas besoin de faire une duplication actuellement, je ne suis pas allé plus loin.

 

 

V3  -  Etape 3  -  Contrôle du site  -  Si c’est bon, alors le transfert est terminé :

 

Il est temps maintenant de regarder si votre site, sur le nouvel hébergement, est copie conforme avec l’ancien.
Si oui, le transfert est terminé. Bravo !

 

 

V4  -  Etape 4  -  Mises à jour supplémentaires dues généralement au Plugins :

 

Non. La présentation du site n’est pas belle et elle est non conforme à l’ancien site.

Le problème est souvent dû aux plugins. Les adresses des Liens et des CSS sont restés aux valeurs de l’ancien site.

Plusieurs traitements sont possibles :

-        Via l’administration de WordPress,

-        Dans tout le contenu de la base de données.

 

Via l’administration de WordPress :

    Re forcer les adresses web (URL) :

    Voir le paragraphe :

                S - Corriger l'adresse apparente du site dans Admin de Wordpress - Permaliens

 

     

 

 

Dans tout le contenu de la base de données :

    Exporter la base de données sur votre PC et créer une copie de sauvegarde.

    Voir le paragraphe :

         O1  -  Export Sauvegarde de la Base de Données via PhpmyAdmin

   

   Dans le fichier de type example_mysql_db.sql effectuer dans tout le fichier :

Le remplacement de toutes les premières parties des adresses de Lien et de CSS par l’adresse HTTPS actuelle du site : Ex. https://example.com

De façon que la nouvelle adresse complète du Lien, Fichier et CSS soit juste.

 

    Importer cet export corrigé dans la base de données.

    Voir le paragraphe :

         O2  -  Import / Restauration de la Base de Données via PhpmyAdmin

 

 

 

W - PLUGINS en erreur, dossier PLUGINS

 

       Mise à jour du 17 mai 2022

 

 

Ce 17 mai 2022, la version de WordPress nécessite PHP 7,4 ou au-dessus.

 

   Extrait de :    https://fr.wordpress.org/about/requirements/

 

Pour faire tourner WordPress, votre hébergeur devrait supporter :

 

    PHP version 7.4 ou supérieure.

    MySQL version 5.7 ou supérieure OU MariaDB version 10.2 ou supérieure.

    Prise en charge du HTTPS 

 

 

Petit soucis, ce n’est pas le cas de tous les PLUGINS que vous pouvez télécharger.

 

Et, dans certains cas de passage à PHP 7.4 ou 8.0 et au dessus, certains PLUGINS vont bloquer l’accès au site et entrainer une erreur.

 

Dans certains cas, même l’accès à l’administration de WordPress sera bloquée.

 

La seule solution sera alors de désactiver chaque PLUGIN l’un après l’autre.

 

Pour cela il suffira, via FILEZILLA, de renommer le dossier contenant le PLUGIN.

 

Par exemple, renommer      /www/wp-content/plugins/duplicator

En :                                      /www/wp-content/plugins/dup___licator

 

 

 

 

 

 

 

C’est fini.